Facebook : Efficace Dans la Vie Romantique, ou le Contraire ?

Are you more comfortable with connectivity than real connection?

English version : Why Facebook Sucks For Your Sex Life © D A Wolf

Vous consultez le statut de celle ou de celui qui vous intéresse deux fois par jour ? Six fois par jour ? Vous consultez Facebook pour voir si le statut n’est plus « célibataire » ? Eh alors ? Quoi d’autre ?

Vous pouvez voir la femme de vos rêves qui est en ligne – mais elle ne répond pas quand vous essayer de l’inviter au chat ? Convaincu qu’elle a déjà trouvé quelqu’un d’autre ? Que votre belle histoire d’amour (ou libertine) se termine avant de commencer ?

Et je ne parle pas des ados ! Je parle bien ici des adultes qui se comportent comme des ados ! Et alors ? Stop ! Réfléchissez. Il s’agit de Facebook, pas de la réalité. Est-ce vraiment un outil qui vous aide lorsqu’il s’agit de la vie romantique, d’aventures sexuelles, ou le contraire ?

Facebook : Les avantages et les désavantages

Bien sûr, on peut rencontrer des tas de gens, avoir des nouvelles de ceux que l’on n’a pas vus depuis des années. On peut discuter, partager des albums de photos et des liens – c’est génial. Ajoutez à cela un brin de l’étincelle coquine qui peut prendre sivite sur Internet – et tout va bien, n’est-ce pas ?

Mais si vous y mettez trop d’importance – sur la disponibilité de votre objet de désir, sur le statut affiché sur le mur ou le profil, sur les échanges que vous avez en ligne sur FB, vous aurez tort aussi souvent que vous aurez raison.

  • Much to do over nothing worrying about Facebook, rather than face-to-face? Pas de réponse quand vous initiez le chat? Peut-être parle-t-il à ses parent à l’étranger.
  • Pas de changement de statut bien que vous ayez changé le vôtre ? Peut-être considère-t-elle ces infos comme trop intimes pour Internet.
  • Y a-t-il une profusion de photos d’amis qui pourraient être vos rivaux ? Ce n’est peut-être que des collègues ou de vieux copains de l’université.

La confiance

L’environnement de Facebook – comme partout sur Internet d’ailleurs – reste un univers ouvert. Un peu trop, pour certains. Nous n’éprouvons pas tous le même sentiment de confiance dans un tel environnement. Nous ne diffusons pas tous des infos personnelles. N’est-il pas possible que l’un se sente à l’aise en discutant et en partageant beaucoup sur Facebook, tandis que l’autre n’a pas la même approche, tout simplement ?

La rencontre sexy – et ensuite ?

Relationship style? Get real! Try the phone, or better yet in person! Par Internet ou ailleurs, avez-vous rencontré l’homme de vos rêves ? Une femme magnifique ? Est-ce que vous continuez à sortir, à discuter par téléphone ou email ? Quand vous êtes ensemble, l’attirance est-il inoubliable ? Peut-être avez-vous déjà échangé des messages sur FB (ou des textos aussi) – et vous savez bien que l’intérêt s’accroît des deux cotés.

Vous envoyez une invitation à chatter. Rien. Vous essayez encore, une heure plus tard ; rien. « Bon» vous vous dites. « J’avais tort » .

Vous quittez Facebook. Vous boudez. Vous ne comprenez pas. N’est-il pas possible que vous alliez trop vite dans vos conclusions ? Le lendemain, elle vous appelle. « Désolée » dit-elle. « Mes parents venaient me voir sans me prévenir. Je n’ai même pas pu discuter pendant quelques minutes, ni me déconnecter. Et dis-moi, tout va bien » ?

Ruptures sur Facebook

Recevoir un email qui vous indique « c’est terminé » ? Affreux. Et si vous êtes « en couple » sur Facebook – profiter d’un changement de statut comme moyen de dire c’est fini à celui ou celle avec qui vous sortiez ?

Non, non et non ! Mal élevé, pénible, et lâche. Inexcusable !

La réalité

Facebook comme outil ? Oui ! Mais la vie affective et sexuelle exigent de vraies rencontres – les mots chuchotés par téléphone et en personne ; les confidences épistolaires échangés avec le temps. Et si la distance vous sépare, il y a Skype ou autre moyen de webcammer ! Au moins vous pouvez profiter des gestes et de la voix, du regard et du sourire. La vie, ça ! La vraie vie !
Facebook helps you connect and share with the people in your life. But...

Nous adorons nos communautés de Facebook, nos blogs, nos textes  – mais tout cela ne remplace pas les rencontres réelles, les échanges plus personnels qu’un environnement voyeur. Il s’agit de vrais individus, de leurs circonstances, de leurs émotions, de leurs horaires, de leur besoin de prendre le temps  – et le plaisir – de vous connaître : il s’agit de connections, pas de connectivité.

version anglaise : Why Facebook Sucks For Your Sex Life © D A Wolf

© D A Wolf

Share/Save/Bookmark

Speak Your Mind

*

CommentLuv badge